0
Réduire ma facture énergie

Température de chauffage : êtes-vous hors la loi?👮

By 4 février 2018 février 21st, 2018 Le chauffage

Peu de français – trop peu de français – le savent : si chez vous votre température de chauffage est supérieure 19°C alors vous êtes, ni plus, ni moins : hors la loi !! 👮

Effectivement, le code de l’énergie dans sa version consolidée du 1er février 2018, fixe une température moyenne de 19°C pour le chauffage des logements.

Alors êtes-vous dans les règles?

Si chez soi, on pense être soumis au droit privé, alors on a tout faux. Il y a certains points à respecter que je détaille dans cet article.

température de chauffage

Que dit le code de l’énergie?

Ce code de l’énergie a été adopté le 13 juillet 2005 et est composé de différents livres traitants de thématiques spécifiques :

  • Livre Ier : l’organisation générale du secteur de l’énergie
  • Livre II : la maîtrise de la demande d’énergie et le développement des énergies renouvelables
  • Livre III : les dispositions relatives à l’électricité
  • Livre IV : les dispositions relatives au gaz
  • Livre V : les dispositions relatives à l’utilisation de l’énergie hydraulique
  • Livre VI : les dispositions relatives au pétrole, aux biocarburants et bioliquides
  • Livre VII : les dispositions relatives aux réseaux de chaleur et de froid

L’article Dispositions relatives à la limitation de la température de chauffage nous intéresse ici et si il est applicable pour les logements, il l’est également pour les bureaux et les établissements recevants du public.

Température de chauffage normale :

Il faut bien rappeler qu’on parle d’une température moyenne de 19°C. En bureau d’études, les valeurs suivantes prises en compte pour le dimensionnement des installations :

  • 19°C dans les pièces de vies : cuisines, salle à manger, salon, … ;
  • 17° dans les pièces de nuit : chambres ;
  • 21°C dans les salles d’eau.

En cas d’inoccupation :

Le décret interdit de chauffer au delà de 16°C en cas d’inoccupation de 24 à 48h.

Cette température redescend à 8°C en cas d’inoccupation de plus de 48h.

Quel est l’impact de la température de chauffage sur notre facture d’énergie? 

La consommation d’énergie est directement liée à :

  • La rigueur de la saison de chauffe (température moyenne extérieure durant l’hiver) ;
  • La température intérieure moyenne (compris l’intermittence liée à la régulation) ;
  • Des besoins spécifiques (soit les déperditions de chaleurs du logement moins les apports divers) ;
  • Du type d’installation (et donc du rendement associé).
Par démonstration mathématique, la réduction d’un seul degré de chauffage permet une réduction de 7% sur la facture de chauffage. Quand on sait que les ménages français dépensent en moyenne 1250€ par an de chauffage (donnée dépenses d’énergie INSEE) :
cela représente 87,50€ d’économie annuelle par degré en moins !!
Nous verrons dans un prochain article que la mise en place d’un régulateur de chauffage permet d’atteindre bien plus que cela avec un impact minime sur nos habitudes.

Avant de mettre un degré en plus, mettre un pull.

Quelle est la finalité de ce décret :

Alors ok, ce n’est pas demain que la police va débarquer dans votre logement avec un thermomètre mais il est bon de savoir que c’est réglementé. J’ai pu lire sur différents textes qui évoque une amende de classe 3  pour cette « infraction » (68€ d’amende).

J’applique cette température chez moi et c’est confortable. Et tous le monde est gagnant car on :

  • économise sur la consommation de chauffage ;
  • limite notre impact sur l’environnement ;
  • a pas a se soucier d’une opportune visite de la police. 😁

Leave a Reply